Les actualités du Vinipôle Sud Bourgogne

Complanter ou replanter sa parcelle: Ce qu’il faut savoir

Publié le mardi 07 mars 2017

Paradoxe bourguignon : la production est en baisse alors que les surfaces viticoles sont en progression !

Parmi les facteurs impliqués, les dépérissements jouent un rôle prépondérant et plus particulièrement les maladies du bois, qui conduisent à une mortalité des ceps annuelle importante qu’il faut gérer.

L’arrachage puis la replantation d’une parcelle est une pratique qui s’est raréfiée ces dernières années en Bourgogne (taux de renouvellement < 1 % depuis 10 ans). Cette tendance entraîne un vieillissement du vignoble. Parallèlement, la complantation (repiquage) est en augmentation mais elle n’est pas sans conséquence sur le potentiel de production.

Pour répondre à cette question complexe, le BIVB met à la disposition des professionnels un outil capable d’orienter le viticulteur vers le meilleur choix. Pour cela, le calculateur prend en compte des données techniques pour évaluer la perte de rendement due à la présence de complants. Il permet ensuite à partir de données économiques complémentaires de connaître la meilleure réponse pour la parcelle concernée : continuer à complanter ou replanter !

 

Pour tout savoir de cet outil et de la complantation consultez le plaquette technique du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne.

Retrouvez la sur l'extranet du BIVB ainsi que plus d'informations: plaquette complanter ou replanter